Comment licencier un salarié ? Suivez le contrat en 3 points pour virer un employé :

Comment licencier un salarié ? Plan en 3 étapes pour virer un employé

Comment licencier un salarié ? Plan en 3 étapes pour virer un employé

Vous avez recruté un peu vite une personne, et au bout de quelques mois, vous vous rendez compte que finalement il ne collera pas avec la culture de votre Start Up ou avec l’équipe de votre entreprise ? Vous aimeriez donc bien savoir comment licencier un salarié proprement ? Parce qu’on vous répète souvent qu’on est France, et que virer un employé n’est pas si simple que cela s’il n’a pas commis de fautes graves ?

Et en plus, après avoir recherché la définition d’une faute grave en France, vous vous êtes rendu compte que cette définition est vraiment très large et que pour que votre employé commette une faute grave, il faut qu’il soit tout simplement « un peu dérangé » ?

Vous commencez donc à désespérer et à vous dire que vous ne pourrez finalement pas virer votre employé comme ça ?

Ne désespérez plus ! Vous êtes arrivé sur la bonne page.

Je vais rentrer dans ce sujet EXTRÊMEMENT TABOU en France et vous donner une méthode, ou plutôt, un contrat en 3 points pour que vous n’ayez même pas besoin de virer un employé, mais qu’il parte de lui-même. Tout seul. Et content en plus !

Oui, vous m’avez bien entendu. Il partira tout seul. Et content. Dans 95% des cas en tout cas !

Vous ne me croyez pas ? Alors lisez cet article jusqu’au bout. Vous serez surpris !

Licencier un salarié : comprendre pourquoi les gens n’aiment pas être virés

Être licencié n’est pas quelque chose d’agréable. C’est certain. Je ne vous apprends rien en vous disant cela. Mais savez-vous exactement pourquoi est-ce qu’être licencié est quelque chose de vraiment difficile ?

Pas vraiment ?

C’est normal. Comme je l’ai dit précédemment, c’est un sujet véritablement tabou en France. On en parle donc pas beaucoup. Au contraire, on essaie de s’en cacher ! On détourne le sujet. Etc. Même si licencier un salarié, virer un employé, tout ce que vous voulez, fait partie du système économique. Et ce sera toujours le cas ! C’est quelque chose de normal.

M’enfin, restons concentré sur le pur et dur et voyons ensemble les 3 raisons pour lesquelles les licenciements sont mal vécus :

  • L’ego est heurté : C’est normal. Être licencié signifie que l’entreprise ou la start up peut se passer de nous, et c’est pas facile à encaisser ! C’est une question de nature humaine.
  • La situation économique est mise en cause : Effectivement, lorsqu’on est licencié, forcément, sa situation économique est remise en cause. Comment va t-on faire sans salaire ? Il y a certes des indemnités, mais elles sont bien moins élevées que le salaire qu’on percevait. Et puis, ces indemnités ne sont pas éternelles.
  • La peur de n’être pas recommandé / d’être mis sur une « blacklist » : Lorsqu’on va à un entretien d’embauche après s’être fait licencié, la pire crainte est surtout d’entendre cette question ci survenir : « Pourquoi ne travaillez-vous plus dans cette entreprise ? ». Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que répondre : « Je me suis viré », ça ne fait pas bien. Forcément, le recruteur va se demander pourquoi, et cela nuira forcément à son CV et diminuera ses chances de se faire embaucher par rapport à une autre personne.

A la lecture de ces 3 points, vous avez forcément vu où je voulais en venir : pour licencier un salarié, il faut tenir compte de chacun de ces points, et rassurer la personne virée à propos de ces 3 points.

C’est pour cette raison que mon contrat pour virer un employé se décompose en 3 closes. Que voici :

Première phase pour licencier un salarié : la close dignité

Cette close doit répondre au fait qu’en cas de licenciement, l’ego de la personne virée est touché.

--------------------------------------------------------------
Comment référencer votre site internet ? Découvrez le meilleur livre sur le sujet en cliquant ici !
--------------------------------------------------------------

Comment ?

Assez simplement en fait : vous lui donnez la possibilité de démissionner plutôt que de se faire virer. Ainsi, la personne pourra dire que le choix vient de lui, si jamais on lui demande, et trouver une excuse plausible pour l’expliquer, et qui ne nuira pas à son CV lorsqu’il sera en face d’un recruteur ou d’un DRH.

Conclusion : pour licencier un salarié, permettez lui de démissionner et de donner l’illusion que la décision émanait entièrement de lui.

Deuxième phase pour virer un employé : la close sécurité

La deuxième close de notre contrat pour licencier un salarié va tout simplement répondre à sa peur par rapport à sa situation économique.

Comment ?

Encore une fois, le principe est simple. Néanmoins, il faut également passer outre l’une de vos craintes peut être : si vous virez quelqu’un pour des raisons économiques, c’est que vous n’avez plus tellement d’argent, et que vous avez besoin de libérer des fonds.

--------------------------------------------------------------
Comment référencer votre site internet ? Découvrez le meilleur livre sur le sujet en cliquant ici !
--------------------------------------------------------------

Or, pour qu’un licenciement se passe bien, autant pour vous que pour votre employé, il faut être prêt à lâcher un peu d’argent. De toute manière, si vous ne le faîtes pas de vous-même, en France, vous serez obligé de le faire. Il vaut donc mieux que ce soit un accord, plutôt qu’une obligation.

Voici donc comment procéder :

Payez lui des indemnités pour lui laisser le temps de se refaire et de se retourner. Le montant et la durée dépendra du salaire qu’il avait dans votre boite, du temps qu’il a passé à travailler pour vous, etc. Mais rien ne vous empêche de négocier le truc avec lui et de trouver une solution qui sera profitable aux deux partis.

Conclusion : pour virer un employé (ou plus poliment : pour licencier un salarié), payez lui des indemnités pour lui laisser le temps de se retourner, histoire de lui enlever son appréhension vis à vis de sa situation économique. Et j’irais même plus loin, de cette manière, vous passerez un peu moins pour un « connard » à ses yeux. Et comme une personne qui pense tout de même à ses employés.

Troisième phase pour licencier un salarié : la close confiance

La troisième close de notre contrat pour virer un employé se rapporte à la troisième cause de la souffrance des personnes en cas de licenciement. A savoir, je le rappelle, la peur de ne pas être recommandé, d’être sur un blacklist ou au fait qu’un licenciement peut nuire à ses chances de retrouver un autre emploi.

Alors, comment faire ?

Encore une fois, c’est simple : vous allez lui donner une recommandation s’il en a besoin. Cela ne vous coûtera qu’un peu de temps ! Et si votre employé démissionne et obtient en plus une recommandation de votre part, cela lui donnera au contraire un coup de boost dans sa recherche par la suite.

Vous vous débarrassez ainsi de sa troisième peur.

Conclusion : pour licencier un salarié, donnez lui une recommandation. Cela peut paraître illogique à premier abord, mais c’est l’inverse. Et cela vous sera autant profitable à vous qu’à lui.

Licencier un salarié : conclusion en réflexion

Virer un employé devrait bien se passer, pour les deux partis, si vous suivez le contrat en 3 points que je vous ai exposé dans cet article.

Tout simplement parce que pour vous, vous ne le virez pas, il démissionne (donc vous vous épargnez tous les tracas vis à vis de la loi française, qui est, je pense, à refaire de toute manière. Surtout pour les Start Up).

Et parce que pour lui, il n’a pas pris de réel coup à son égo, car il démissionne, et donc l’image qu’il donne à autrui n’en pâti pas, il a des indemnités qui lui donne le temps de se remettre sur pied, et en plus, il est recommandé.

Par contre, j’aimerais tout de même vous amener sur une petite réflexion. Si vous êtes amené à licencier un salarié, c’est entièrement de votre responsabilité.

Pourquoi ?

Eh bien tout simplement parce que c’est vous qui l’avez recruté. Ou tout du moins, vous avez donné votre accord pour que cette personne soit recruté.

Par exemple, si vous décidez de virer un employé parce que ce dernier ne colle pas avec votre culture d’entreprise, c’est parce que vous n’avez pas pris assez de temps pour « étudier cette personne » au moment du recrutement.

A vous maintenant : Avez-vous déjà été amené à licencier un salarié ? Comment est-ce que ça s’est passé ? Comment avez-vous gérer le truc pour virer un employé ? Et psychologiquement ensuite, est-ce que ça a été dur pour vous ?

A tout de suite dans les commentaires !

Hugo