Communication sur le web : 3 niveaux à connaître

Communication sur le web : 3 niveaux à connaître

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un article invité de Bernard :

Quand vous créez les pages de votre site web, vous utilisez 3 niveaux de communication avec vos visiteurs et lecteurs. Mais savez-vous tous les exploiter?

Les études montrent que la communication entre les gens ( dans la vraie vie ou sur internet) se fait sur 3 niveaux:

  • Le verbal (ce que vous dites)
  • Le para-verbal (la façon de le dire)
  • Le non verbal (les autres choses que vos interlocuteurs perçoivent de vous).

Au premier abord on pourrait croire que le plus important se joue au niveau verbal. Après tout, le principal est quand même de savoir ce que l’on a à dire, non?

Non.

Des recherches sur le sujet ont montré que la communication orale était avant tout non verbale. Vous avez peut-être entendu parler de la règle des 7-38-55. Elle se base sur des résultats d’études repris partout dans le monde, et dit que:

  • 7% de la communication passent au niveau verbal
  • 38% passent au niveau para-verbal
  • 55% passent au niveau non verbal

Il ne faut pas interpréter cette règle de façon trop littérale, et en déduire que ce qui compte c’est d’abord de bien présenter, puis de savoir s’exprimer, et qui accessoirement avoir quelque chose ‡ dire ne nuit pas.

Mais pour autant il est indéniable que se concentrer sur le fonds de son discours en négligeant le reste est une grosse erreur.

Mais quel rapport avec le webmarketing?

Tout simplement par le fait que l’on peut décliner ce modèle à la communication sur internet. Penchons-nous un peu sur les trois niveaux de communication sur le web.

1. Le copywriting

C’est l’équivalent web du niveau verbal. Il s’agit tout simplement du contenu de vos textes.

Ce niveau est bien plus important sur le web qu’à l’oral, pour une raison très simple: vos visiteurs ne vous voient pas et ne vous entendent pas, c’est donc par vos mots que vous devrez faire passer vos idées, votre conviction et vos émotions.

Travailler votre copywriting est donc indispensable pour que vos messages passent sur le web.

Il est nécessaire que votre texte†soit persuasif, si vous voulez capter l’attention de vos visiteurs et vendre des produits†ou†services sur internet.

Commencez par bien définir le†but de votre texte et cibler votre public. A quoi va servir votre site et qui en sera le public ?

Choisir votre public se fait en fonction du thème abordÈ sur votre site (la niche) et de l’objet (le but) du site

  • Grand public
  • Public spécifique: femmes, hommes, adolescents, business (B2B)…

Vous devez adapter le fond (contenu) et la forme (style d’écriture) en fonction de votre cible (public) ou sinon vous ne parviendrez pas à l’atteindre.

Je ne vais pas vous faire un cours sur le copywriting ici, mais ce sujet me passionne et je l’aborde fréquemment ici.

2. La mise en page

Ce niveau correspond au niveau para-verbal. Il ne s’agit pas du contenu de vos textes, mais de la façon dont vous les présentez. Votre mise en page ne transmet pas d’émotion ‡ vos lecteurs, mais elle est indispensable pour que vos pages soient lues jusqu’au bout, et pas simplement survolées. Pourtant elle est souvent négligée.

La mise en page sur le web ne s’improvise pas, et elle n’a rien ‡ voir avec celle des autres supports (et notamment le print). Voici quelques principes clÈs dont vous devez vous souvenir:

--------------------------------------------------------------

Vous avez une Start Up ? Vous souhaitez en créer une ? Vous devez absolument lire le livre qui se cache derrière ce lien ! 😉


--------------------------------------------------------------

Un écran, c’est moins confortable pour lire: pensez à aérer vos textes, beaucoup plus que vous ne le feriez sur papier. Plus de 4 ou 5 lignes c’est déjà trop pour un paragraphe.

Un écran, c’est large: beaucoup de webmasters mettent donc du contenu sur toute la largeur de leurs pages pour qu’elles ne s’allongent pas trop. C’est oublier que le défilement horizontal fatigue les yeux, alors que le défilement vertical se fait presque automatiquement (l’ergonomie web est pensée pour le faciliter).

Une page plus longue mais plus facile ‡ lire retiendra mieux les visiteurs. Ce n’est pas un hasard si mes articles sont affichés sur une colonne.

Les pages web sont scannées avant d’être lues: il est crucial que votre accroche, vos titres, et les idées clés de votre textes ressortent en un coup d’oeil. Vos visiteurs scanneront vos pages, et c’est seulement si ce qu’ils voient au premier coup d’oeil les attire qu’ils liront le reste.

--------------------------------------------------------------

Vous avez une Start Up ? Vous souhaitez en créer une ? Vous devez absolument lire le livre qui se cache derrière ce lien ! 😉


--------------------------------------------------------------

3. Le design

Le design de votre site correspond ‡ votre communication non verbale. Là encore le sujet est trop vaste pour que je le résume en un article.

Mais rappelez-vous comme votre communication non verbale, il est destiné à votre public.

Quand vous vous habillez pour un rendez-vous important ou pour une apparition publique, vous ne mettez pas votre tenue préférée. Vous mettez une tenue qui vous plait et dans laquelle vous vous sentez bien, mais avant tout vous mettez une tenue adaptée à la circonstance.

De la même façon l’important n’est pas que le design de votre site vous plaise, mais qu’il séduise vos clients et surtout qu’il les incite à faire ce que vous attendez d’eux.

Vous pouvez avoir le meilleur contenu au monde, mais si vous utilisez dans votre site un thème compliqué, vous allez perdre ces visiteurs !

Un site est un outil servant à convertir un visiteur en un lecteur fidèle ou un prospect en un client, donc il faut prendre en compte l’aspect visuel et technique du web design.

Le webdesign n’est pas de l’art, il n’est pas là pour être beau ou impressionnant. C’est une fonctionnalité à part entière de votre site, qui doit avant toute chose remplir son usage le plus efficacement possible.